Qu’est ce que le beaujolais Nouveau ?

Qu’est ce que le beaujolais Nouveau ?

La Belle république française est le pays des droits de l’homme, un beau méli mélo de culture, un pays qui prône la liberté et l’égalité des chances. Mais la France est aussi le pays des traditions, des fondues savoyardes en veux tu en voilà, des fondues bourguignonnes, du foie gras, et aussi de l’alcool. Liberté, égalité, fraternité, vin et champagne devrait être la devise inscrite sous la marianne et le drapeau tricolore. Le vin est si important que de nombreuses traditions et fêtes lui sont accordés. La tradition du beaujolais Nouveau par exemple. Mais qu’est ce que le Beaujolais Nouveau ?

Le Beaujolais Nouveau est une coutume, qui est assez récente, puisqu’elle date seulement de 1951, après la seconde guerre mondiale. Vous voyez donc que même lorsque le pays était en reconstruction, et se relevait après la dictature de Vichy et de l’allemagne Nazie, on pensait toujours au vin. Le beaujolais Nouveau est un vin de primeur, ou un vin nouveau.

Qu’est ce que c’est que tout ce charabia me direz vous, et bien laissez moi vous l’expliquer. Un vin de primeur est un vin que l’on commercialise presque immédiatement après la récolte, généralement 2 mois après la fermentation. La macération n’a donc pas le temps de bien s’installer, et cela donne un goût différent aux vins de primeurs.

Le Beaujolais Nouveau, est le plus connus des vins de primeurs, pour son histoire, son goût et le poid de sa tradition. Le Beaujolais Nouveau est commercialisé depuis l’arrêt de 1951 qu’en novembre, il est donc interdit de le vendre avant. De 1951 à 1967, le Beaujolais nouveau est vendu le 15 novembre. Cette date étant trop proche de l’armistice (11 novembre) et pouvant tomber le Week End n’arrange pas les producteurs. En effet, la France est endeuillée à cette époque. En 1987, la date est alors fixée au troisième jeudi de novembre, date immuable qui permet alors de festoyer sans mauvaise conscience.

Le Beaujolais Nouveau vient du vignoble du Beaujolais, vignoble spécial, car il est planté sur un sol très particulier. Ce sol tient ses caractéristiques de l’érosion des roches situées en amont, qui s’effritent et nourrissent alors la terre de ses nutriments minéraux.

Ce goût si spécial, cette technique, et tout l’engouement que ce vin provoque n’est pas qu’un phénomène français. En effet, le beaujolais (appellation protégée, ce qui veut dire qu’il ne peut être produit qu’en France dans le vignoble précisément et nulle part ailleurs) exporte la moitié de sa production. Les pays asiatiques comme le japon ou le vietnam en raffolent. L’Italie aussi, jalouse le Beaujolais, qui l’importe car il n’arrivent pas à reproduire ce savoir faire. Ils ont pourtant essayé, avec leur vino novello, battus à plate couture par le Beaujolais.

Vous en savez maintenant un peu plus sur cette si réputée tradition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *