L’humanitourisme médicinal

L’humanitourisme médicinal

L’humanitourisme est un néologisme inventé par des sociologues contemporains, une transformation de l’humanitarisme qui ont analysé un phénomène qui se répand de plus en plus, celui du business de l’humanitaire. Aujourd’hui, la société est en mal. Elle a mauvaise conscience, et est perdue par son rêve de croissance et de consommation. L’aspiration à quelque chose de grand se révèle quasi impossible, et les chalands ne sachant pas quoi faire de leur vie se dirige vers l’humanitaire. Si je ne peux pas m’occuper de mes rêves, je vais essayer de faire rêver ceux qui en ont besoin. C’est le constat amer qui motive l’humanitourisme. Ce texte n’est pas une critique de l’humanitaire, mais une critique de ceux qui, dans une quête de bonne conscience, et par un manque d’information ont créé un phénomène avilissant pour l’image des pays développés.

A Hawaï, plus d’une dizaine d’école, construite par la main d’adolescents en mission humanitaire sont inoccupés, pas par manque de professeurs, ou par manque de fonds, mais par manque d’enfants. C’est à dire que des fausses missions humanitaire ont envoyé des personnes se donner bonne conscience en privant d’une les ouvriers qualifiés locaux de travail, et de deux en construisant des bâtiments qui ne répondent pas aux besoins des populations.

Au népal, des centaines de jeunes sont envoyés chaque année pour fournir des aides et des soins médicaux aux populations nécessiteuse. Ce fait est aberrant. Comment des adolescents peuvent ils être qualifiés pour faire des vaccins, ou prescrire la bonne dose de médicaments, ou tout simplement, comment peuvent ils analyser des symptômes divers et variés ?

Ils ne le peuvent tout simplement pas. Leurs missions ne sont donc pas prolifiques aux populations, elles sont juste bonne pour leur moral.

Ces jeunes en quête d’accomplissement ont un point de vue égoïste et européano centré. La plupart du temps, des médecines traditionnelles efficace sont en place, mais contrées par des médicaments européens non appropriés et qui chamboulent les physiologies. En effet, un gros problème est d’actualité dans ces pays, c’est le problème de dosage des médicaments.

Des antibiotiques surdosés aux molécules non appropriées, nombreuses sont les causes de dommages collatéraux à la mauvaise médicamentation.

Des fausses organisations humanitaires arnaquent donc souvent les jeunes et sont nocives aux ONG qui elles essayent de répondre de manière efficace et efficientes aux besoins des populations en danger. Le meilleur moyen de lutter contre tout ceci est l’information. Si l’organisation que vous avez choisi n’est reliée à aucune ONG, et que personne (qualifié bien sur) ne parle d’elle, vous pouvez tirer un trait dessus. Internet regorge d’arnaques et de fraudes orchestrées par des malandrins capitalisant sur l’humanitaire.

L’humanitourisme peut donc être contré par une campagne de sensibilisation contre ce phénomène, et ce dernier doit être endigué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *